[Ailleurs] La réforme de l’inspection du travail insupporte les chefs d’entreprise

La réforme de l'inspection du travail insupporte les chefs d'entreprise

Extrait

« Afin de prévenir la santé et la sécurité au travail, les inspecteurs auront aussi accès à tous documents (et pas seulement ceux prévus par le Code du travail) nécessaires à leurs contrôles, demandes d'expertise ou arrêts de travaux. Et ce, aux frais de l'entreprise! La possibilité d'arrêter immédiatement des travaux pour mise en danger des salariés, limitée aujourd'hui aux risques de chutes de hauteur ou d'ensevelissement dans le bâtiment, sera élargie à tous les secteurs et intégrera de nouveaux risques (amiante, installation électrique, utilisation non conforme de machines-outils…). »

Flattr this!

Pinel assure sa place sur le dos des auto-entrepreneurs

Vous le sentez ce remaniement ? Depuis des mois qu'on en parle, il va bien finir par arriver. Contrairement d'ailleurs au retour de la croissance qui, elle, a besoin d'autre chose que d'incantations...

Jusqu'à tout récemment, Sylvia Pinel appartenait au club peu enviable des Ministres qu'on connait pas (© Le Petit journal). Autant dire qu'elle avait plus de chances de faire partie de la charrette en cas de remaniement que de se voir promue.

Copie d'écran du Petit journal de Canal+ - Les ministres qu'on connait pas

Il fallait que la ministre agisse au plus vite ! En bonne idéologue de gauche, elle a choisi sa cible avec soin : des entrepreneurs ! Mais attention ! Pas de ceux qui ont des relations ou qui dirigent de grosses sociétés si copines avec l'État. Non, des petits, c'est plus facile de taper sur des petits, des tout-petits. Des poussins, quoi...

Malheureusement, Jean-Marc Ayrault sent monter la grogne et intervient : cette mesure ne concernera que le bâtiment. Autrement dit : Pinel, retourne à ta place !

Pour garder son maroquin, la ministre de l'Artisanat doit contre-attaquer. Elle fait du Montebourg et contredit le Premier ministre ! Tous les journaux en parlent, on se moque d'Ayrault incapable de tenir ses troupes et elle se pose en défenseur du pauvre artisan victime d'une abjecte concurrence. Même sans malentendu, ça peut marcher.

Sinon, nul doute que si Sylvia Pinel fait partie des remerciés lors du remaniement, elle criera qu'elle dérange et qu'on veut la faire taire. Ça permet de se faire inviter sur les plateaux télé.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Parti(s) :

Flattr this!

L’asservissement français – Le Lab

Le grand négligé de cette campagne 2012, c'est l'entrepreneur. Je ne parle pas du dirigeant de grande entreprise qui est, lui, la cible des attaques des candidats tout en étant courtisé discrètement lors de dîners mondains. Je parle de celui qui a créé son emploi ou son entreprise, ou qui envisage sérieusement de le faire.

Dans le discours sur le travail de Nicolas Sarkozy à Lille, le mot "entreprendre" n'est prononcé qu'une fois. Le mot "entreprise" revient 24 fois mais toujours dans le sens de "communauté réunissant des employés". Même à droite, la création d'entreprise est totalement oubliée !

(Lire la suite...)

Flattr this!