Et si c’était Marine, le problème ? – Le Lab

Comme à chaque élection, le Front national nous refait le coup des signatures. Les 500 exigées ne seraient pas obtenues et ne sembleraient pas sur le point de l'être. Comme le gamin qui a trop crié au loup, le Front national a du mal à être cru sur ce point, pourtant ça pourrait bien être vrai cette fois-ci.

Marine Le Pen court de micro en micro pour expliquer le déni de démocratie dont elle serait victime, accuse tour à tour UMP et PS de faire pression sur les élus et se pose en pasionaria menacée. Il est difficile de dire si son inquiétude est réelle ou feinte et si ce qu'elle affirme est vrai ou pas. Cependant, si les maires lui refusent leur signature, est-ce seulement parce que les partis les y incitent ?

(Lire la suite...)

Parti(s) :

Flattr this!