Primaire PS : ouf, c’est presque fini !

« Et ben moi, j'ai eu 17 en maths. Oui, mais moi, j'ai eu 20/20 en gym ! Moi, la maîtresse m'a donné un bon point. » Vous avez sûrement déjà vu ou vécu l'un de ces repas où les enfants se disputent la palme du meilleur écolier. Même si le ton ne monte pas, il se fait orgueilleux. Chacun se rengorge, exhibant ses hauts faits.

Le troisième débat de la primaire citoyenne, hier soir, m'a donné l'impression de revivre une telle scène. « Dans MA région, j'ai fait ceci. Oui, mais MOI, madame, je suis allé visiter telle entreprise. Et ben, MOI, je dirige une entreprise et toc ! Et ben MOI aussi, j'ai été numéro trois dans... Oui, tu as ÉTÉ ! »...

Lire la suite

Flattr this!

Primaire PS : un débat de trop ?

Ce soir, le troisième et dernier débat de la Primaire PS aura lieu. Le premier n'avait quasiment aucun intérêt, la volonté d'afficher un front uni avait figé les candidats. Le second avait fait exploser l'unité pour mieux laisser apparaître les différences de chacun. Que peut bien apporter ce troisième débat ?

Lire la suite

Flattr this!

Primaire PS : Baylet, Montebourg et Valls

Pardon à Jean-Michel Baylet d'avoir indiqué "Primaire PS" et non "Primaire citoyenne", c'est juste pour une question de référencement. Je le rappelle donc, Jean-Michel Baylet appartient aux Parti radical de gauche et non au Parti Socialiste. C'est dit.

Lire la suite

Flattr this!

Primaire PS : Aubry, Royal et Hollande

Je reviens plus en détail sur le second débat de la primaire PS et en particulier sur les prestations de Martine Aubry, Ségolène Royal et François Hollande. Je vous parlerai de Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Jean-Michel Baylet dans l'article suivant.

Lire la suite

Parti(s) :

Flattr this!

Primaire PS : second round !

5 candidats PS et un PRG Après un premier épisode un peu mou qui trahissait le manque d'inspiration des scénaristes, j'appréhendais un peu la suite. Toutefois, les règles du métier avaient été respectées et l'échange un peu vif entre Martine Aubry et François Hollande constituait un hang-over correct.

Malgré les faibles chances de révélation de couples incestueux, d'enfants cachés et de ré-apparitions de héros qu'on croyait morts, je me suis retrouvée devant LCP pour suivre le second épisode. Notons que la durée était bien supérieure et que le risque d'ennui s'en trouvait mathématiquement accru. Je ne vous cache pas que j'éprouvais une certaine inquiétude.

Lire la suite

Parti(s) :

Flattr this!