Les touristes au gouvernement

Depuis mai 2012, François Hollande semble mettre un point d'honneur à prouver qu'il n'est pas à la bonne place. Il se balade à travers la France, content de lui, il rencontre des gens importants, il serre des mains, il s'amuse. C'est un touriste, pas un chef d'État.

Lire la suite

Flattr this!

Pique-nique à Matignon Rock

Par une belle journée d'été, les services de communication de Matignon organisent un pique-nique avec des enfants privés de vacances. Peu à peu, le Premier ministre s'éloigne. On le voit s'essayer au djembé ici, jouer avec des enfants là, puis on perd totalement sa trace…

Lire la suite

Parti(s) :

Flattr this!

Démagogie : la dissolution des groupes d’extrême-droite

La mort tragique de Clément Méric a donné lieu à un torrent de bêtises que rien ne peut sembler arrêter.

Après le stade « Les Antifas sont de tendres agneaux », nous passons au stade « Il faut dissoudre ces groupes ».

Notons que si Marine Le Pen, Jean-Marc Ayrault, Benoist Apparu, Manuel Valls et bien (trop) d'autres sont d'accord pour dissoudre les groupes d'extrême-droite, Jean-François Copé survole le peloton avec une demande de dissolution pour les groupes des deux extrêmes. Un poil mieux, mais seulement un poil.

Comment faut-il leur dire que ce type d'action est contre-productive ? Faut-il que Jean-Yves Camus explique que la dissolution de groupes d'extrême-droite est inutile ? « On ne peut pas faire obstacle à ces reformations »

Faut-il que ce soit Sylvain Crépon qui explique que c'est la meilleure façon de perdre de vue les membres de ces groupes ?

Comment faut-il leur dire que les spécialistes sont très réservés sur l'efficacité de la dissolution des groupes extrêmistes ?

On le voit, nos chers démagogues sont d'accord sur une proposition totalement absurde. Quant à Jean-François Copé, si je note que c'est légèrement mieux, c'est parce qu'il propose d'agir sur les 2 bords. Même si je ne doute pas de son envie de surenchérir dans la demande d'action, au moins, en s'en prenant aux deux extrêmes, il ne risque pas de créer un sentiment de martyr dans les groupes dissous.

Il est vraiment temps que le calme revienne et que cette affaire soit ramenée à une simple bagarre tragique. Hollande a besoin de rideaux de fumée pour cacher la faillite qui menace et son incapacité à agir. Ne lui faisons pas ce cadeau.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Flattr this!

Ayrault, zéro en communication !

Bruxelles a annoncé aujourd'hui que la France était entrée en récession et que, de ce fait, elle nous accordait un délai supplémentaire de deux ans pour diminuer la dette publique. Le sursis prouve que l'Union Européenne a intégré la gravité de la situation française et l'impossibilité de tenir notre engagement. Le sursis est accordé, mais à condition que les efforts nécessaires soient faits. Bref, il va falloir faire enfin les réformes indispensables.

Ça va faire mal, forcément. C'est même pour ça que, avant d'avoir ce couteau sous la gorge, rien ou presque n'a été fait. Les Français peuvent s'attendre à des années de sueur, de sang et de larmes...

Plus que jamais, le gouvernement et le Président vont devoir faire preuve de modestie dans leur comportement. Il va falloir adopter un profil bas. Les Français ne tolèreront certainement pas de devoir sévèrement se serrer la ceinture pendant que les élites font bombance !

Il y en a un qui ne l'a pas compris, visiblement, c'est Jean-Marc Ayrault. Ce matin, le Premier ministre a reçu à la Maison de l’Amérique latine les 200 directeurs d’administration centrale. La Maison de l'Amérique latine, vous savez, ce boui-boui où le PS aime grigoter un truc de temps à autres ?

Même si je suppose qu'Ayrault n'a pas invité à déjeuner ces 200 personnes, il n'empêche qu'il était certainement possible de trouver, parmi les biens de l'État, un salon adéquat pour cette réunion.

Au-delà de l'anecdote, il faut être conscient que c'est typiquement ce genre de boulettes qui peut provoquer un mouvement de colère populaire. Des émeutes, c'est exactement ce qui manque à l'attractivité et à la bonne santé de la France...

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Parti(s) :

Flattr this!

Les couacs-vœux – Le Lab

J'attends les vœux du gouvernement comme j'attends le moment de déclarer mes revenus. Je sais que ça va être long et ennuyeux, mais qu'on ne peut pas y couper.

Cette cuvée-ci, pourtant, était riche en LOL. Involontaire, c'est meilleur. Ou pire...

(Lire la suite...)

Parti(s) :

Flattr this!

La politique en dilettante – Le Lab

Depuis l'élection de François Hollande, je suis frappée par l'amateurisme du Président et de son gouvernement.

Cela a commencé avec la nomination des ministres. La composition du gouvernement a été annoncée avec plusieurs heures de retard. Normalement, ce genre de choses est pourtant réglé avant même l'élection. Ça a continué avec l'intitulé des ministères, plus que fantaisiste, mais surtout l'ordre protocolaire.

(Lire la suite...)

Parti(s) :

Flattr this!

Z’Ayrault sur toute la ligne ! – Le Lab

Mercredi soir, Jean-Marc Ayrault est venu défendre sa politique sur TF1. Il n'a pas dit la vérité. Erreurs involontaires ou mensonges, je vous laisse décider.

Le Premier ministre a ainsi déclaré :

« Vous savez qu'on rembourse chaque année 50 milliards d'euros d'intérêts d'emprunt ? (...) Ce qui correspond au budget de l'Education nationale. »

Perdu ! Le budget de l'Education nationale en 2011 était de 60,5 milliards d'euros. Oui, je suis de droite, du genre de psycho-rigide qui est à 10 milliards d'euros près. Et il ne s'agit que du budget 2011; avec les 60 000 embauches envisagées sur le quinquennat, la facture va augmenter.

(Lire la suite...)

Parti(s) :

Flattr this!