[Ailleurs] Aquilino Morelle : le double discours permanent de la gauche morale

Aquilino Morelle : le double discours permanent de la gauche morale

Extrait

Celui qui reprochait à la mondialisation «l'explosion indécente des rémunérations» se faisait alors payer 12 500 euros hors taxe pour un déjeuner d'influence. Et s'offrait ensuite le luxe de dénoncer la «perversion» de ces dirigeants «qui accumulent en quelques années une fortune en monnayant leur carnet d'adresses».

Flattr this!

Complicité réduite au secret

Cela fait des années que la gauche se fait donneuse de leçons en tout genre mais surtout de leçons de morale. Pourtant, de Gérard Dalongeville à Jean-Noël Guérini en passant par Jérôme Cahuzac, pour n'évoquer que des affaires récentes, elle n'est vraiment pas bien placée pour le faire. Cette posture se retourne une fois de plus contre la gauche avec l'affaire Aquilino Morelle.

Ce scandale, bien qu'il touche directement le chef de l'État et le Premier ministre, ne concerne pas uniquement le Parti socialiste mais bien toute la classe politique.

Lire la suite

Flattr this!