Anne Hidalgo, la petite dictatrice

En lisant un tweet de Sophie de Ravinel, j'ai ëspéré un temps qu'Anne Hidalgo avait vu la lumière :

Serait-il possible que la maire de Paris ait enfin compris qu'il revenait aux commerçants et à eux seuls de décider de l'intérêt d'ouvrir le dimanche ? J'avais tellement envie d'y croire !

Hélas, mes espoirs furent de courte durée. Anne Hidalgo est et reste une petite dictactrice, avide de pouvoir, sans vision d'avenir, insouciante des torts qu'elle pourrait causer. Elle refuse au ministère le droit de décider des ouvertures dominicales, ce droit devant revenir aux maires.

On pourra aussi relever dans l'article que, selon Anne Hidalgo, les magasins ne pourront ouvrir le dimanche que si ils reçoivent « une clientèle internationale avérée ». Les Parisiens sont trop fauchés par leurs impôts locaux pour pouvoir faire les boutiques ?

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Parti(s) :

Flattr this!