RSI, 6 ans après, c’est toujours une catastrophe

Coupable par ses dysfonctionnements de nombreux drames (faillites, suicides, etc.), le RSI ne s'améliore que très lentement. Personne ne sera blamé pour les fautes, la lenteur, tout va bien en France...

Le RSI, cauchemar des travailleurs indépendants.

Exclusif – le RSI réagit en interne à un article de Contrepoints.

Flattr this!

[Ailleurs] Les autoentrepreneurs de nouveau sur la brèche

L’inspection générale des finances et l’inspection des affaires sociales ont eu beau dire dans leurs rapports que le problème du salariat déguisé n'existe pas, cet argument est à nouveau mis en avant pour justifier une dégradation supplémentaire du statut d'auto-entrepreneur.

Les autoentrepreneurs de nouveau sur la brèche

Extrait

« [le président de l’Union des autoentrepreneurs] craint notamment que les donneurs d’ordre ne veuillent plus faire appel aux services d’autoentrepreneurs qui se lancent et qui n’ont pas d’autre client au départ, sous peine de voir leur contrat de prestation requalifié en contrat de travail. « On va fragiliser les autoentrepreneurs qui se lancent et qui forcément n’ont qu’un seul client au début », poursuit François Hurel. Le Medef partage cette position. Il craint, pour sa part, que cette mesure fasse des « dommages collatéraux sur les chiffres de la création d’entreprises », souligne Thibault Lanxade, responsable de son pôle création d’entreprises. »

Flattr this!

Auto-entrepreneur : on marche sur la tête !

Sylvia Pinel, qui ne connait de l'entreprenariat que ce qu'elle en a vu dans "Foot de rue" le dimanche matin sur France3, a décidé de réformer le statut de l'auto-entrepreneur. Elle a des excuses, elle est ministre de l'Artisanat et elle ne connait rien à ce sujet. Dès lors, pour agir, elle ne pouvait que répondre favorablement à une demande des artisans, même si celle-ci est tout à fait farfelue.

Lire la suite

Parti(s) :

Flattr this!

Pinel assure sa place sur le dos des auto-entrepreneurs

Vous le sentez ce remaniement ? Depuis des mois qu'on en parle, il va bien finir par arriver. Contrairement d'ailleurs au retour de la croissance qui, elle, a besoin d'autre chose que d'incantations...

Jusqu'à tout récemment, Sylvia Pinel appartenait au club peu enviable des Ministres qu'on connait pas (© Le Petit journal). Autant dire qu'elle avait plus de chances de faire partie de la charrette en cas de remaniement que de se voir promue.

Copie d'écran du Petit journal de Canal+ - Les ministres qu'on connait pas

Il fallait que la ministre agisse au plus vite ! En bonne idéologue de gauche, elle a choisi sa cible avec soin : des entrepreneurs ! Mais attention ! Pas de ceux qui ont des relations ou qui dirigent de grosses sociétés si copines avec l'État. Non, des petits, c'est plus facile de taper sur des petits, des tout-petits. Des poussins, quoi...

Malheureusement, Jean-Marc Ayrault sent monter la grogne et intervient : cette mesure ne concernera que le bâtiment. Autrement dit : Pinel, retourne à ta place !

Pour garder son maroquin, la ministre de l'Artisanat doit contre-attaquer. Elle fait du Montebourg et contredit le Premier ministre ! Tous les journaux en parlent, on se moque d'Ayrault incapable de tenir ses troupes et elle se pose en défenseur du pauvre artisan victime d'une abjecte concurrence. Même sans malentendu, ça peut marcher.

Sinon, nul doute que si Sylvia Pinel fait partie des remerciés lors du remaniement, elle criera qu'elle dérange et qu'on veut la faire taire. Ça permet de se faire inviter sur les plateaux télé.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Parti(s) :

Flattr this!