[Vu ailleurs] Hollande « incompétence totale et danger public » !

Marcus Kerber, professeur universitaire de finances publiques à Berlin, se montre extrêmement critique vis-à-vis de François Hollande. Il lui reproche son idéologie dépassée et son manque de vision, qu'il résume en « incompétence totale », ce qui fait de notre président, un « danger public ».

Parti(s) :

Flattr this!

Le salon du meuble – Le Lab

Le Lab m'a demandé d'écrire un billet sur ma soirée électorale. En voici le début :

Il paraît que cette soirée avait pour thème la politique, mais je me suis crue au salon du meuble. Avant 20 heures, les rumeurs couraient et les journalistes télé jouaient à ceux qui savent, qui n'ont rien le droit de dire même si ça les démange surtout qu'ils sont au-service-de-l'information. Il était possible de connaître les résultats dès 18 heures pour peu que l'on soit sur Internet, mais c'est un peu comme d'ouvrir ses cadeaux de Noël avant l'heure, ça gâche la surprise.

(Lire la suite...)

Flattr this!

Le jour où Canal a trahi – Le Lab

Dans un billet très involontairement drôlissime, Thierry de Cabarrus s'indigne de l'émission Le Grand journal du 16 mars. Ce soir-là, Michel Denisot recevait le président de la République, Nicolas Sarkozy.

Pour ceux qui ne connaissent pas l'émission, il s'agit d'une série d'échanges très courts entrecoupés de pages de publicité, d'un zapping, d'un flash info, de séquences d'humour, etc. Le choix des invités se fait selon le buzzomètre. Si on parle de quelqu'un, fut-ce un éleveur de poneys roses, il est reçu au plus vite dans le Grand Journal. Cette émission n'est pas conçue pour développer des idées et, encore moins, en imposer. C'est le règne de la petite phrase, tant du côté des animateurs que des invités. Maintenant que le contexte est situé, revenons au si savoureux billet de Thierry de Cabarrus.

(Lire la suite...)

Parti(s) :

Flattr this!

Les électeurs du possible – Le Lab

Rarement dans l'histoire récente de la République française, les chroniqueurs politiques ont été à ce point en peine de prédire un résultat. De façon assez amusante, certains s'ingénient à le cacher quand d'autres reconnaissent cette situation surréaliste.

Les candidats sont les premiers à se montrer imprévisibles. Par exemple, François Hollande n'hésite pas à faire l'annonce fracassante d'une nouvelle tranche d'impôt sans prendre la peine d'en avertir Jérôme Cahuzac. Ce dernier est pourtant chargé du budget dans l'équipe de campagne du candidat socialiste. Lors de son meeting de Villepinte, Nicolas Sarkozy a annoncé des mesures protectionnistes qui ont dû aller droit au cœur d'Arnaud Montebourg. Le candidat UMP serait plus à gauche que François Hollande ?

(Lire la suite...)

Flattr this!