Overdose de médiocrité (2)

Aaaaah, fait la foule en délire qui a hâte de découvrir d'autres péripéties de notre funambulesque classe politico-médiatique.

Je vous livre quelques pépites sans m'y attarder autant que dans le premier épisode sinon je suis bonne pour vous écrire l'Encyclopedia Deliriosa.

Triple fail de l'État régalien

Lu sur le site de BFM :
Loi Travail: l'État dédommage les magasins victimes des manifestations

Sécurité

Tout d'abord, l'État se montre incapable d'assurer la sécurité des personnes et des biens et laisse des casseurs détruire plusieurs fois des centres-villes. Plusieurs fois. Être pris par surprise n'est pas glorieux mais ça peut arriver, la Préfecture pouvait mal anticiper le déchaînement de violence qui est survenu lors de la première manifestation, soit ! Par contre, les fois suivantes ne sont pas excusables. Il fallait au minimum que des têtes tombent mais il n'y a pas de responsable au numéro que vous avez demandé.

Justice

Il aurait fallu arrêter les coupables sur le fait afin qu'ils puissent être jugés. Las, ça aurait pu fâcher les gentils syndicats et le gouvernement n'aime pas fâcher les gentils syndicats.

Gabegie

L'État Bisounours ne pouvait pas laisser des victimes, même si ces victimes sont des salauds de petits patrons, sans un petit arrosage d'argent public prélevé dans vos poches, m'sieurs-dames. Surtout si près d'une élection présidentielle, sacrebleu !

Bref, les pauvres couillons de travailleurs vont payer les dégâts des voyous, ce qui devrait assurer, en toute logique socialiste que de telles choses ne se reproduisent pas. Ou alors, ce sera la faute de Sarkozy.

En parlant de régalien…

Des taxes, des taxes, oui mais des socialistes !

Repéré par Michel Fuselier sur Twitter, cet article de Jean-Marc Sylvestre recense les 266 impôts et charges qui empoisonnent la vie des Français. Aucune mafia ne pousse le raffinement aussi loin que l'État français.

On y trouve des preuves manifestes de copinage et des manifestations de delirium etatiste. Ce serait hilarant si c'était un sketch mais ce n'en est pas un et ça tue notre pays.

Les hôpitaux en pleine forme

L'hôpital est par nature un lieu où l'on vient en état de faiblesse, ne serait-ce qu'émotionnelle. Il est donc essentiel que tout soit fait pour que la sécurité sanitaire et physique y soit parfaitement assurée. Hélas, c'est devenu le lieu de tous les dangers tant pour les patients que pour les soignants. Un exemple parmi des milliers :
Saint-Denis: Un médecin se fait fracturer les mains aux urgences

En parlant d'hôpital…

Heureusement que ça va mieux sinon je m'inquièterais.

Cela dit, je n'ai peut-être pas la bonne approche parce que d'autres trouvent que ce quinquennat s'est formidablement bien passé.

Si t'es triste, mets du baume !

Quand je pense à tous ces gens qui dépriment en voyant le chômage et leurs impôts grimper de concert et qui n'ont même pas l'idée de se mettre du baume !… J'espère leur rendre service avec cette citation. Je suis sûre que les familles des victimes ont retrouvé le sourire maintenant qu'ils ont une breloque. C'est beau, le socialisme ! :')

Un jour, une bévue

Non, ce n'est pas le titre de la prochaîne émission du service public, c'est l'exploit de notre bien aimé Guide Suprème de volaille. Tout de suite, un exemple chez vous :
11-Septembre : l'hommage de Hollande passe mal outre-Atlantique

Service puriste

En parlant de service public, France Info démarre très fort. Cette chaîne d'infos, qui est apparue par magie pour sauver le monde la France la ré-élection de François Hollande, contrairement à la vilaine LCI dont le passage en clair ne pouvait provoquer que chaos et tourments, a des problèmes d'allumage causés par un carburant réservé aux véhicules obsolètes :
Franceinfo : premier couac au démarrage

En parlant de médias publics…


En France, on a la curieuse manie d'encenser les médias publics comme si ils étaient seuls porteurs de vérité. Avec Le Monde et Libé, bien sûr. Merci à Alek Vladimir Nevski pour ce tweet piquant !

La scrupuleuse intégrité des employés de France TV

Le respect sans faille de la déontologie

Il n'y a plus qu'une vérité, celle de l'État !

L'État a le grand mérite de détenir la Vérité, la seule, la vraie, la pure, l'authentique, la certifiée. Du coup, tous ceux qui expriment un autre avis sont forcément des malfaisants. Notre inénarrable ministre de la Famille, déjà citée dans le premier opus de ce traité de la médiocratie, veut lutter contre les salauds qui ne sont pas d'accord avec l'État.
IVG : Rossignol veut s'attaquer aux "sites qui trompent les femmes"
Il saute aux yeux de n'importe qui que ces sites mettent bien plus en danger le droit à l'avortement que la fermeture des centres d'IVG (une centaine en 10 ans selon plusieurs sources), merci Laurence, une fois de plus !

L'intermittent durable, une idée neuve !

Il doit rester des budgets à cramer, je ne vois que ça…

Le niveau crève les plafonds

Il faut reconnaître une chose à nos politiques : ils ne font pas que des conneries, ils en disent aussi beaucoup.

La novlangue, ce massacre tranquille de la langue

Audrey Azoulay

La ministre de la Culture, mesdames et messieurs…

Les réponses à Sarkozy

Le super-pouvoir secret de Nicolas Sarkozy, c'est de rendre les gens dingues. Soit ils sont fous de lui et se jetteraient au feu s'ils le demandaient, soit ils le haïssent au-delà de toute raison.
J'aurais préféré qu'il leur donne de l'esprit. Nettement.

Conclusion

Voilà, ce n'était que quelques échantillons de ce que je lis et déplore chaque jour. J'aime Twitter, j'aime l'esprit brillant des personnes que je suis, leur humour, leur ouverture, leur curiosité, ils me manquent. Je n'ai d'ailleurs pas pu m'empêcher d'aller faire un tour chaque jour pour les lire.

Malheureusement, leurs qualités et leur dynamisme ne font que mieux ressortir la médiocrité des politiques et de la presse (à quelques heureuses exceptions près, je tiens à le souligner). Notre pays va mal, ils le savent mais, depuis leur double ablation de la honte et du courage, ces médiocres persistent et signent, tant pis pour les victimes !

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Flattr this!


À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *