[Ailleurs] Pourquoi nous n’avons pas fini de voir les effets du numerus clausus

Pourquoi nous n’avons pas fini de voir les effets du numerus clausus

« Il est urgent de laisser les facultés de médecine gérer le nombre de médecins qu’elles estiment pouvoir former. Leurs équipes sont en effet parfaitement capables de déterminer les besoins en soignants et aussi en médecins non soignants (recherche, industrie et régulation). C’est un pas vers la société de confiance ou l’état fait respecter les règles de l’état de droit mais laisse la société civile gérer ses affaires. »

Flattr this!


À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *