L’indécence électorale

On pourrait penser qu'un homme politique moderne maîtrise les bases de la communication, ce serait un tort. La plupart de nos élus sont encore de gros balourds aux ficelles bien épaisses. Le Parti Socialiste en donne la preuve ces jours-ci…

À l'approche des municipales, le vent de panique qui souffle au PS ne cesse de s'amplifier. Les élus de gauche n'ont pas compris à quel point la politique gouvernementale était mauvaise pour le pays, mais ils ont bien intégré que ça menaçait leur ré-élection.

Brusquement, les voilà qui se soucient du portefeuille des Français et qui réclament une pause fiscale. La manœuvre est tellement grossière que même les commentateurs les plus modérés la soulignent.

Aux Journées parlementaires du Parti Socialiste, il était même émouvant de voir les chefs rassurer les troupes en expliquant que si la mer était sèche, on pourrait s'y baigner sans se mouiller :

Sans la moindre décence, les élus de gauche montrent ouvertement que le bien-être de l'électeur est bien la dernière de leurs préoccupations et que seuls comptent les mandats en jeu.

À l'UMP, ce n'est guère mieux. C'est toujours le concours de celui qui pissera le plus loin, même si désormais, tout est fait pour amortir le bruit des mictions.

Pendant ce temps-là, le FN a tout loisir de répéter aux Français à quel point il les aime et veut leur bien. L'extrême-droite a un programme qui tient encore moins la route qu'une brosse à dents ? Peu importe ! Elle est à peu près unie et extrêmement habile.

Pauvre France !

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Flattr this!


À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.