Overdose de médiocrité (2)

Aaaaah, fait la foule en délire qui a hâte de découvrir d'autres péripéties de notre funambulesque classe politico-médiatique.

Je vous livre quelques pépites sans m'y attarder autant que dans le premier épisode sinon je suis bonne pour vous écrire l'Encyclopedia Deliriosa.

Lire la suite

Flattr this!

Overdose de médiocrité (1)

Depuis quelques jours, je ne fais plus que passer en coup de vent sur Twitter. Je fais une overdose de médiocrité. Entendons-nous bien, ce ne sont pas les échanges que j'ai la chance d'avoir qui me lassent, au contraire, ils me manquent cruellement. C'est de la qualité du discours politique et de l'information dont je parle. Je n'en peux plus de découvrir des propositions absurdes et des décisions dont la nocivité le dispute au cynisme, le tout rapporté dans des journaux qui ont autant de sens critique que s'ils emballaient du poisson.

Il vous faut une démonstration de l'irrationnalité qui s'étale dans ma timeline ? La voici !

Lire la suite

Flattr this!

Le burkini et mon cul sur la commode

Comme le titre vous le laisse entendre, le débat sur le burkini commence à me fatiguer sérieusement. Pardon, j'ai dit « débat » ? Désolée, ce n'est certainement pas le mot adapté pour des lancers de yaka et de noms d'oiseaux.

Chaque jour sur Twitter, je suis traitée de nazie (donc raciste), de collabo (donc vendue aux Musulmans/Arabes/whatever) et d'autruche qui a la tête dans le sable. Parfois, ces insultes sont simultanées, c'est assez drôle. Enfin, les premières fois…

Pour que vous puissiez me ranger dans une case vous aussi, je vous livre ci-dessous mon opinion sur ce sujet épineux qu'est la bonne tenue de bain pour une femme.

Lire la suite

Flattr this!

Le désarroi, forcément

Il y a des décomptes qu'on voudrait pouvoir s'épargner, ceux du nombre d'attentats ou de victimes des terroristes par exemple. Malheureusement, ce serait s'enfouir la tête dans le sable. Il faut faire face à la réalité, la France est une cible privilégiée. La question est « Que fait-on maintenant ? ». Et c'est là que le malaise s'installe.

Lire la suite

Flattr this!

Résignation

J'ai réalisé ce matin que je suis tellement résignée à ne rien attendre de bon de ce gouvernement que je me réjouis d'un abus scandaleux parce qu'il pourrait être pire. C'est comme si je leur étais reconnaissance de me tirer une balle dans la jambe parce que ça aurait pu être dans le ventre. C'est assez violent comme constat.

Lire la suite

Flattr this!

Une Saal affaire – 2 (le retour)

En juin dernier, j'avais évoqué La Saal affaire de Valls où je revenais sur les abus commis tant par le Premier ministre que par l'ancienne patronne de l'INA.

Aujourd'hui, la sanction est tombée, Agnès Saal est suspendue deux ans, dont six mois ferme, décision du Président. C'est un comble, on a embêté ce grand homme qui était déjà tellement occupé à préparer sa ré-élection protéger le bon peuple, les conseils de discipline prévus par la loi n'ayant pas réussi à se mettre d'accord.

Il apparait donc que, pour certains, ce détournement de 40 000 euros ne mérite pas plus qu'un petit reproche verbal. Si, sur Twitter, je lis beaucoup de citoyens s'indignant de l'indulgence de la sanction, je n'entends rien de la classe politique. Cela viendra peut-être mais j'ai connu plus grande réactivité.

On retrouve ici la même bienveillance que celle dont jouit Sylvie Andrieux, par exemple.

La sanction infligée à Agnès Saal a l'avantage d'exister, tant d'abus ont été couverts par le passé ! Cependant, en ces temps difficiles où tant de Français souffrent, l'écart entre cette peine et celle risquée par un cadre du privé (plusieurs années de prison et une très forte amende) vient rappeler qu'il existe bel et bien une catégorie privilégiée dans la haute-bourgeoisie d'État.

Ajoutons à cela qu'il y a quelques années, Yann Galut proposait la déchéance de nationalité aux exilés fiscaux et le mal français se fait encore plus visible.

Extrême sévérité d'un côté, indulgence de l'autre, en France, il est plus grave de ne pas tout donner à l'État que de gaspiller l'argent public. C'est très révélateur d'une classe dirigeante déresponsabilisée et avide.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Flattr this!

Contre la déchéance de nationalité

François Hollande est à court de réponse contre le terrorisme. Il a déjà envoyé des militaires ici et là, sans résultat notable, bombardé la Syrie, fait les gros yeux, prononcé… euh… des tas de… euh… discours qui… euh… n'ont marqué… euh… personne, même pas dans la justice.

Après les terribles attentats de novembre dernier, il fallait agir et protéger sa ré-élection, pardon l'œuvre de sa vie, la COP21. Pour cela, le Président instaura l'état d'urgence, le prolongea et le bon peuple vécut heureux et en paix. Sur le papier.

Lire la suite

Parti(s) :

Flattr this!